archive

Poèmes

Photographe anonyme

 
Elaguer
Dissoudre
La chair surnuméraire
Toucher l’os l’imputrescible
Le tenir
Serré à quatre doigts
Comme une barre d’arrimage
Résonner
Creux comme un fifre
Dans les caves pressées où le vin dort


Publicités