archive

Instantanés

https://edithmasson.files.wordpress.com/2012/01/goutte_eau_01.mp3%20
 

 

Retrait            de taupe qu’un ciel écorche

Immobilité     minérale
                         prostrée dans les courants profonds
 

Silence           consolant
                         aqueux et miroitant
                         parfait horizontal où trempent les troncs égotiques 

                         ne pas vainement l’égratigner
                         adopter
                         le pas volatil de l’araignée d’eau

 

 

 

 

 

Un jour de week-end pascal, marcher le long d’une rivière épaisse et tumultueuse où des saules basculés trempent, noyés dans ce qui semble un mortel équilibre. Mais solidement plantés, toutes racines agrippées à la berge de bitume où filent droit les cyclistes verticaux. 

Pommiers tordus poussés dans les gifles

Et les bourgeons du cerisier creux